Ils fleurissent un peu partout, cela ne vous aura sans doute pas échappé !

Recrute

Comment les interpréter ?

Y aurait-il une tension sur le marché de l'emploi ? A l'évidence oui et la première difficulté des dirigeants en matière de recrutement, n'est pas tant le choix des candidats que la possibilité d'avoir à choisir ! Cela nous renvoie directement à la question de l'attractivité de nos organisations, privées, publiques ou encore associatives.

 

Quels enjeux pour la marque employeur ?

A l'instar de ce qui s'est passé, trop souvent, sur la question des valeurs, la marque employeur n'est pas qu'une affaire de marketing et de présence sur les réseaux sociaux. Si l'on vend sur plan quelque chose qui n'existe pas, les nouveaux collaborateurs s'en rendront très vite compte... sans parler de l'impact sans doute négatif sur les équipes en place !

En fait la question est de savoir ce qui fondamentalement rend son organisation attractive. Voilà un beau sujet de réflexion pour le dirigeant et son équipe ! Voici quelques pistes pour amorcer la réflexion : en quoi les collaborateurs peuvent-ils être fiers de nos produits et/ou services ? Quelle cohérence entre les valeurs affichées et les pratiques managériales effectives ? Comment notre projet d'entreprise peut-il raisonner auprès des générations Y et Z ?

 

Quels impacts sur les processus de sélection ?

Dans un tel contexte, la posture et le raisonnement  du recruteur devront probablement changer. La démarche ne consiste plus à chercher ce qui permet d'éliminer une candidature - pour arriver à la fameuse short-list - mais plutôt les points à partir desquels nous pourrons construire un deal "gagnant, gagnant". La question devient aussi celle du coût de formation comparé à celui du non-recrutement, dans l'attente de l'hypothétique candidat "qui convient". Ce renversement se révèle manifestement déstabilisant pour nombre de décideurs !

 

La limite des réseaux sociaux ?

Comme tous les outils, ils possèdent évidemment la leur, mais c'est plus la question de la complémentarité des modes de diffusion des offres qui me semble intéressante. L'enjeu est en effet d'établir une véritable cartographie des canaux de diffusion, en réhabilitant les "classiques" calicots, stickers sur les véhicules, affiches dans les BDE, etc.

Diffuser n'est pas chercher ! Il est en effet possible d'avoir une approche plus proactive en allant directement puiser dans les diverses cvthèques du marchés, qui sous l'effet du marketing s'appellent désormais des outils de matching ! Les interfaces sont conviviales, les outils de requêtes puissants mais ils ne doivent pas pour autant nous dispenser d'utiliser ceux de Pole Emploi et de l'Apec qui ont, eux aussi, considérablement évolué...

C'est fou ce qu'un "petit" panneau peut susciter comme réflexions, non ?

Pierre BULTEL
avril 2018

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs destinés à réaliser des statistiques de visites et améliorer votre expérience utilisateur. Veuillez noter que tant que vous n'aurez pas explicitement accepté et fermé ce bandeau, les cookies ne seront pas activés.